Méthode Mézières Observation originale

C’est en 1947 que Françoise Mézières fait une observation qui va servir de base à sa réflexion, elle l’appellera observation princeps. (« Originalité de la Méthode Mézières p14 », seul ouvrage écrit par elle).

Elle s’occupe d’une femme de 40 ans souffrant d’une très forte accentuation de la courbure de la colonne dorsale (appelée cyphose) qui portait depuis 2 ans un corset de cuir et de fer prescrit pour redresser la situation. Elle souffrait aussi d’une inflammation très forte des 2 épaules (appelée polyarthrite).

En position debout, le bilan montre à nouveau l’énorme cyphose dorsale.

MézièresElle va décider d’allonger sa patiente sur le sol, jambes étendues, et cette position est rendue difficile par la position de la tête. Cette dernière ne peut se poser sur le sol (il faudrait presque glisser sous la nuque de cette dame 2 énormes annuaires de téléphone pour que la tête se trouve posée).

Elle décide ensuite de lui demander de plaquer sa région lombaire sur le sol ce qu’elle ne peut faire sans plier les genoux et creuser sa nuque. Si elle empêche ces mouvements la personne bloque sa respiration. Etonnée par ces phénomènes elle en déduit que les lordoses (= creux situés dans la région cervicale et lombaire) se déplace le long de la colonne vertébrale comme” un anneau sur une tringle à rideau”.

Lois qui en découlent:

Elle met en évidence la notion de chaînes musculaires (= système de muscles polyarticulaires imbriqués) qui rend impossible le travail d’une région indépendamment d’une autre, toutes les parties du corps étant solidaires et inter dépendantes.

Techniques qui se réclament des grands principes de Françoise Mézières:

  • La Gymnastique Posturale – Catherine Pavloff
  • La Reconstruction Posturale
  • L’Antigymnastique® de Thérèse Bertherat