Les étirements

Pourquoi les étirements sont ils inefficaces ?

« Ça tire donc ça étire ». Contrairement à cette idée tant répandue, les choses ne fonctionnent pas comme ça. (et ça va nous expliquer les limites des techniques d’étirement classiques, type stretching).

Exemple : quand on se suspend à une tringle pour soi- disant s’étirer le dos, on ne fait que tirer  sur la peau des bras au niveau des aisselles. Ça tire tellement sur la peau qu’on s’imagine qu’on se fait du bien !

Mais combien il va être difficile d’intégrer cette notion !!!

En effet dans cette position nous ne tirons que sur la peau de nos bras, nous raccourcissons les muscles de nos bras, de nos épaules et surtout de notre nuque , éléments tous reliés au rachis.

Donc cet exercice est un exercice de musculation des bras, des muscles cervicaux, trapèzes et deltoïde… Et en tenant  compte de la notion de chaîne musculaire c’est un exercice de musculation des chaînes.

Je prendrai un autre exemple : debout une jambe posée sur la barre comme les danseurs, nous pensons étirer les muscles situés à l’arrière de nos jambes.

Il n’en est rien, car ce mouvement entraîne automatiquement des compensations (rotation interne des G, pieds en équin, récurvatum des genoux) et donc nous ne faisons que déplacer le problème en raccourcissant la chaîne postérieure.

Il faut cesser avec cette idée que si ça tire ça étire.

 

 

Alors comment fait on pour allonger nos muscles ?

La seule façon pour rallonger les muscles ce sera tout d’abord d’intégrer la notion de chaînes musculaires et de cesser tout mouvement d’un segment du corps.

Pour allonger la chaîne postérieure il faut impérativement aligner les 3 convexités que sont l’occiput, la pointe de la scapula et l’articulation des hanches.

C’est ce seul alignement des 3 convexités qui permettra l’allongement de la chaîne postérieure. ( Nous voilà bien loin du streching !!!)